Théâtre intimiste - Seul en scène

SIX PIEDS SUR TERRE

de et par JEAN-Luc Piraux

 

Après les succès de « Faut y aller ! » et d’ « En toute inquiétude », Jean-Luc Piraux, œil malicieux et sourire en coin, poursuit son travail de transmission en s’ intéressant à la vieillesse. Une vieillesse qui, telle un retour à l’ enfance, enchaîne moments de panache, poésie désarmante et envies de tout envoyer valdinguer …

 

Jean-Luc Piraux, comédien de haut vol bourré d’ humanité, sonne notre réveil, ... nous signifiant qu’ il est temps d’aller

à l’ essentiel ! Avec son air tendre à la Bourvil et sa maladresse à la Pierre Richard, l’artiste s’interroge : « Et si avant de mourir, on se dépêchait d’abord de vivre ? » Si « Six pieds sur terre » creuse, ça et là, dans le terreau de nos angoisses universelles, l’humour et la dérision prennent toujours le dessus.  Entre desiderata post-mortem (« je veux être composté ! ») et délirantes propositions

d’épitaphes, Jean-Luc démystifie 'vieillesse' et 'mort'. Salutaire, ce partage émouvant et burlesque marque, sans en avoir l'air …

 

Une pièce qui respire la vie et donne au spectateur l’envie irrésistible de la croquer à pleines dents  !

Plus d'informations sur ce spectacle en bas de page.

" Six pieds sur terre " a été un succès au Festival Off d'Avignon en 2015 parmi plus de 1300 spectacles proposés !


En pratique

Date : Vendredi 21 avril à 20h15

Réservations : 

084 / 21 . 49 . 08 ou info@ccnassogne.be

Lieu : Maison rurale de Nassogne

Tarifs :

  - Adultes : prévente 9 € ou 8 chèques culture // prix plein 12 € ou 11 CC

  - Enf./Étud.  : prévente 7 €  ou 6 chèques culture // prix plein 9 € ou 8 CC

  - Article 27 : 1,25 €

 

 



Un mot sur ce spectacle :

 

Jean-Luc Piraux, comédien de haut vol bourré d’ humanité, sonne notre réveil, ... nous signifiant qu’ il est temps d’aller à l’ essentiel ! Si « Six pieds sur terre » creuse, ça et là, dans le terreau de nos angoisses universelles, l’humour et la dérision prennent toujours le dessus. Entre desiderata post-mortem (« je veux être composté ! ») et délirantes propositions d’ épitaphes, Jean-Luc démystifie 'vieillesse' et 'mort'. Salutaire, ce partage émouvant et burlesque marque, sans en avoir l'air …

 

Après les succès de « Faut y aller ! » et d’« En toute inquiétude », Jean-Luc Piraux, oeil malicieux et sourire en coin, poursuit son travail de transmission en s’ intéressant à ce troisième âge, qui sera un jour le nôtre. Une vieillesse qui, telle un retour à l’ enfance, enchaîne moments de panache, poésie désarmante et envies de tout envoyer valdinguer …

Armé de statistiques saugrenues, Jean-Luc déboule sur scène tel un clown intrépide : attention, 1 personne sur 3 finira démente, 1 sur 4 aura une prothèse, 1 sur 63 souffrira de la maladie d’ Alzheimer et 8 sur 10 rencontreront des troubles de la mémoire …  Face à ce tableau ‘noir’, rien de tel qu’un rire espiègle, bourré d’humanité, pour combattre nos peurs !

Avec son air tendre à la Bourvil et sa maladresse à la Pierre Richard, l’artiste s’interroge : « Et si avant de mourir, on se dépêchait d’abord de vivre ? »
Une pièce qui respire la vie et donne au spectateur l’ envie irrésistible de la croquer à pleines dents  !

 

De et par Jean-Luc PIRAUX
Mise en scène : Olivier BOUDON
Une coproduction du Théâtre Pépite et du Théâtre Varia
www.theatrepepite.be

Photos : © A.Piemme/AML

Le mot du comédien et des extraits

de son spectacle : ICI !