Théâtre conté - Récit de vie/Témoignage

LE RÊVE DU TARMAC

Une Création du Théâtre Du^pont et de la Cie de l'Archer

 

 Un spectacle de Muriel Verhoeven – aux racines nassognardes – qui allie théâtre, conte et musique et tisse des liens drôles et tendres entre l’Afrique et la Belgique. Paroles de sages et gestes qui résonnent, nous font voyager entre rêves et réalité. Un vibrant hommage à la rencontre interculturelle.

 

 


Ce spectacle en forme de récit de vie c’est l’histoire des rencontres de Muriel avec un griot et un marabout. C’est l’histoire d’un mot : « griot ».  Le mot tombe dans son oreille, la pousse, la tire. Elle le suit. Il lui montre un chemin singulier. Par ce mot, elle rencontre un pays : le Sénégal, puis elle rentre en Belgique et rencontre un griot en chair et en os à Liège. Puis son griot lui dit : « va voir mon vieux » et alors elle retourne en Afrique au Burkina Faso. Et dans le village du vieux elle croise le regard d’un enfant.

« J’essaye de parler en « je » mais sans narcissisme ou égocentrisme. C’est pas facile le « je » honnête, le « je » « altruiste », celui qui dit : si je suis c’est parce que je te suis, toi, c’est parce que j’ai eu la chance de te rencontrer, toi. Toi que je suis. Tu m’apprends, tu m’enseignes. C’est l’histoire d’une suite de pas qui pas à pas forment des nous et dans les nous c’est l’amour qu’il y a. ».

 

De rencontres en rencontres, c’est l’apprentissage de la vie, l’initiation. C’est une ode à la rencontre universelle. Un spectacle pour célébrer la vie !  

Spectacle précédé d'un repas africain !


En pratique

Date : Vendredi 9 novembre à 20h15

Réservations : 

084 / 21 . 49 . 08 ou info@ccnassogne.be

Lieu : Maison rurale de Nassogne

Tarifs :

  - Adultes : prévente 10 € ou 9 chèques culture // prix plein 13 € ou 12 CC

  - Enf./Étud.  : prévente 8 €  ou 7 chèques culture // prix plein 10 € ou 9 CC

  - Article 27 : 1,25 €



Le rêve du tarmac :

 

Une création du Théâtre Du^pont et de la Cie de l'Archer 

Avec Muriel Verhoven et Mathias Howard à la musique.

Mise en scène de François Ebouelé.