Pascale Mézier

Portrait

Pascale Mézier est née le 29 décembre 1960. Elle a fait ses études primaires et secondaires (latin-grec) à Marche-en-Famenne. A l'école normale d'Arlon, elle obtient son diplôme d'institutrice primaire avec l'option Morale laïque non-confessionnelle en juin 1982. En juillet 1982, Pascale se marie et part en FBA (Forces Belges en Allemagne). Elle aura deux fils qui verront le jour à l'hôpital de Cologne. Elle enseignera dans plusieurs garnisons aux FBA jusqu'en 1996, et plus particulièrement à l'IMP de Rodenkirchen.

En juillet 1996, elle rentre en Belgique, à Romerée près de Givet. Pascale continuera d'enseigner dans l'enseignement spécialisé de Mariembourg, après être passée à Anhée et Mettet jusqu'en mai 2012. 

En mai 2012 également, Pascale est mise d'office à la retraite pour raison médicales. En effet, la maladie de Crohn l'a fortement affaiblie, et après plusieurs opérations, elle a été obligée de rendre ses craies. Ses problèmes de santé continuent et Pascale sombre dans une dépression qui durera deux bonnes années.

En 2014, Pascale découvre la peinture à l'huile. Ce sera la meilleure des thérapies contre sa dépression et cela deviendra très vite une passion. En 2015, Pascale rencontre Célia Barbiot-Rovenne lors d'un vernissage d'une amie commune, Aurélie Charlier. Célia inscrit Pascale à une exposition qu'elle organise à Hamme-Mille. Ce sera le déclic. Pascale à enfin trouvé sa place ! Elle est acceptée dans le monde particulier qui est celui des artistes. Elle s'y sent bien....

Pascale est peintre autodidacte. Perfectionniste dans l'âme, elle aime peindre dans le détail, et pour ce faire, utilise des pinceaux très fins. Pascale se base sur des photos comme supports pour les jeux d'ombres et de lumière et elle les retravaille au gré de son inspiration. Ses sujets favoris sont : les enfants, certains accessoires de coiffes féminines tels que chapeaux, voiles, plumes, les bulles de savon et les gouttes d'eau. Ayant gardé son âme d'enfant, Pascale est également attirée par les fées et les chatons. 

La photographie étant sa seconde passion, elle a souvent le nez dans les nuages et sur les toiles, elle essaie de reproduire le ciel dans tous ses états. Le travail de Pascale commence a être apprécié hors de nos frontières. Plusieurs de ses toiles se trouvent en France, en Angleterre, au Maroc et même en Egypte. Deux toiles ont été publiées dans l'éditorial anglais " Fabuk Magazine ". 

 

Les principes qu'elle applique sont les suivants : 

- Prendre le temps de profiter de chaque petit bonheur qu'offre la vie. 

- Accorder de l'importance aux choses qui en valent réellement la peine. 

- Trouver un point positif à la fin de chaque journée, que ce soit un regard, un sourire, une nouvelle rencontre....

 


Peintures